15/10/2008

Deuxième essai !

Deuxième envoi à une autre maison d'édition parisienne. Je croise bien entendu les doigts et je reste optimiste et confiant.

Le premier Editeur m'a informé que j'étais le 11754ème manuscrit enregistré !
Des centaines de manuscrits par semaine ! Affolant, non? Comment sortir du lot? Comment se distinguer des autres? Pourquoi lui et pas moi ? Pourquoi moi et pas lui ? Comment se fait la sélection?
Cinq années de travail et de recherches. Plus de trois heures pour confectionner un seul exemplaire de mon livre en format A4 pour pouvoir le confier aux bons soins d'un comité de lecture... Il faut que tout soit nickel, présentable, attrayant, d'une lecture aisée,... pour espérer avoir une toute petite chance d'attirer l'attention.Un seul exemplaire à la fois! Long et fastidieux! Mais ça vaut le coup!

Un jour, quelqu'un m'a demandé pourquoi je n'avais pas scindé l'histoire de Chiara en deux volumes. Je lui ai répondu que ça revenait à demander à Dali, à Paul Delvaux ou à Alechinsky de découper leurs toiles en quatre ou en huit afin de les exposer dans plusieurs salles ! Cela n'a plus vraiment de sens!
L'histoire de Chiara, assassinée à l'âge de 22 ans, je le répète, ne supporterait pas la moindre découpe. Sa vie, si courte fut-elle, méritait ce nombre de pages! Vous le comprendrez quand vous la lirez. Je voulais lui rendre cet hommage. Je voulais qu'on n'oublie jamais E.O. (la jeune femme qui m'a un jour permis de faire vivre Chiara).

L'histoire de Chiara débute en 1935 alors qu'elle est âgée de 10 ans. Une vie loin d'être banale, dans l'Italie fasciste de Mussolini.

1943, le débarquement allié sur le sol italien. Des combats violents, une progression pénible, des lignes de défense allemandes terrifiantes...
La Toscane, c'est encore loin par rapport à Naples et à Anzio et pourtant... Chiara fait un choix...

 

Commentaires

Courage ! Nul n'est prophète en son pays ! La persévérence finira bien par payer un jour, je vous le souhaite.

Écrit par : GRC | 15/10/2008

Les commentaires sont fermés.