17/10/2010

Y a-t-il ...

Depuis les élections...
Depuis ces querelles intestines qui divisent et qui font mal...
Depuis cette inertie qui affaiblit de jour en jour un état fédéral de 30528 km2 ...
Fédéral, c'est bien le contraire d'unitaire, non ?

Je me demande alors s'il y a encore un Belge capable de sauver le royaume !
On se croirait dans un très mauvais film d'une série B américaine. Un long métrage interminable au budget limité et aux rebondissements prévisibles.

Une chose est certaine, notre appauvrissement est en marche, la paupérisation absolue !

Que font alors nos politiciens ? C'est le mystère de cette interrogation !

Savent-ils seulement ce que le mot "politique" veut dire ? Pour leur rafraîchir la mémoire: C'est l'Art et la pratique du gouvernement des sociétés humaines. La société, c'est mettre en commun, non? Humaine, je lui donnerais bien le sens de bon et de compatissant, de compréhensif.

Aujourd'hui la politique serait plutôt comme d'Alembert la décrivait : « La politique, art de tromper les hommes ».

Il est clair qu'il ne s'agit plus aujourd'hui d'un simple problème linguistique entre Wallons et Flamands.

Alors quoi ? De l'orgueil ? Peut-être. De la xénophobie ? On commence à y croire.De la mauvaise volonté ? Il y a de ça.

D'un côté, on tente de préserver un pays. De l'autre, on veut s'approprier tout ce qu'on peut. Un beau match de catch ! Lequel de nos politiciens est l'ange blanc ?

Et le citoyen là-dedans? Ne serait-il pas devenu un otage. Un otage docile qui attend sagement son sort ? Il lui reste sans doute à croire un peu à la magie ou au miracle.C'est tout ce qu'il peut faire, non. CAR reconnaissons que voter ne sert pas à grand-chose ! On voit bien ce que ça donne.

Messieurs les politiciens, revoyez vos copies car, pour l'instant, on vous colle un zéro pointé !

Continuez ainsi sur votre lancée et vous retrouverez un état en ruine, dont plus personne ne voudra, pas même vous !

Marre de vous écouter sans cesse vous chamailler comme des enfants gâtés !

L'avenir n'est pas à morceller le pays, mais plutôt à construire, à entreprendre, à relever des défis, à redresser la tête fièrement. Redonnez-nous l'espoir, l'envie de croire que l'avenir sera beau et prospère pour les générations futures !

Et si vous ne vous en sentez pas capables, alors changez de métier !

Peut-être serait-il utile (pour ne pas dire indispensable) de demander l'avis du PEUPLE à l'occasion d'un référendum. Ne dit-on pas "Vox populi vox dei !" ?


14:38 Écrit par Thierry Delvaux dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.